Un père oublie sa fille dans son véhicule à plus de 50 degrés pendant qu’il fumait un « pétard »

Quitter ce monde de soif, de faim, de froid, ou de chaleur est tout à fait possible. Quand on parle d’une longue exposition à celle-ci, on parle de coup de chaleur qui n’est pas sans risque pour notre santé. Cela peut provoquer des troubles neurologiques, une atteinte au cœur, un coma, voire même un dcs. Découvrez l’histoire de cette petite fille qui a succombé à la chaleur dans la voiture de son père, relayée par TheSun.
Ce sont principalement les enfants en bas âge et les personnes âgées qui sont les plus susceptibles d’être touchés par un coup de chaleur, appelé aussi hyperthermie. Faisant face à une température supérieure à 40°C, le corps rencontre des difficultés relatives à la régulation de sa température interne habituelle qui doit être dans les environs de 37°C.

Causes d’un coup de chaleur

Plusieurs causes peuvent favoriser les coups de chaleur, on peut citer :

– Des facteurs externes, comme une forte chaleur dans un endroit fermé, comme une voiture par exemple ;

– Des facteurs endogènes résultant d’une chaleur produite dans le corps après avoir fourni un effort physique intense ;

– Forte exposition au soleil communément appelée « une insolation » ;

– Une canicule qui est une période marquée par une chaleur importante et forte.

Comment le détecter ?

L’un des premiers symptômes qui caractérisent un coup de chaleur est une température corporelle anormalement élevée (supérieure à 40°C). Il se traduit par des troubles neurologiques : perturbation de la conscience, délires, … La personne souffrant d’hyperthermie peut également témoigner d’une accélération anormale de son rythme cardiaque.

Conséquences d’un coup de chaleur